Road Trip Californie #2


California Map

C’est après 3 jours et demi de rêve à San Francisco que notre RoadTrip a véritablement débuté.

Objectif :
Parcourir la Pacific Highway, la route n°1 de l’état de Californie qui suit la côte Pacifique.

Rouler en suivant les courbes dessinées par l’Océan..
Vous imaginez ?!

Notre première ville étape a été Monterey,
une station balnéaire situé à 125 miles au sud de San Francisco.

Deuxième étape :: Monterey
du 16 au 18 juin 2007

Le 16 juin, en début d’après midi, nous quittons donc San Francisco au volant d’une petite PT Cruiser.

Très vite, une pause pic-nique s’impose. Non seulement parce que nos estomacs crient famine mais surtout aussi pour profiter d’une des nombreuses plages désertes qui bordent la route..
La baignade est inenvisageable car il fait vraiment très frais mais rien que de sentir l’odeur de l’Océan et la douceur du sable sous mes pieds je suis com-blée!

Sur la route, l’Océan nous offre des paysages vraiment somptueux, tantôt aux allures de Bretagne avec de mignons petits phares, tantôt bien Californiens avec des kitesurfeurs au loin..


Sur la route

Sur la route

Arrivés à Monterey, nous nous installons au Padre Oaks Motel dans lequel nous resterons 3 nuits.
Les chambres y sont assez spacieuses, très bien équipées et très bien entretenues, je conseille!

Nous avons passé notre première soirée au Fisherman’s Wharf, le quartier historique des pêcheurs de Monterey mais qui est aujourd’hui, comme à San Francisco, un coin très très touristique constitué principalement de boutiques de souvenirs et de restaurants.. ambiance pas extraordinaire donc, mais il fallait bien se restaurer!

Le lendemain,
nous partons vers le sud en direction de Big Sur pour prendre un bon bain d’oxygène en pleine nature!

Magnifiquement préservée, cette région offre, d’un côté, des falaises et criques rocheuses battues par les vagues de l’océan Pacifique et, de l’autre, des forêts de séquoias et les majestueuses montagnes Santa Lucia.

Le caractère spectaculaire et la grandeur naturelle de la côte en font l’attraction publique la plus importante de la région.
Le guide du routard la présente d’ailleurs comme « un véritable paradis pour les marcheurs » ..et nous confirmons!


Big Sur

Nous avons commencé par le Pfeiffer Big Sur State Park, un parc naturel de 272ha. Là, nous avons été plongés en plein milieu d’une forêt de Séquoias géants.

Une vrai bouffée d’air au vert, vraiment dépaysante ..surtout comparée aux rues de San Francisco!

L’accès aux parcs naturels sont payant, comptés 8$US env., mais une fois que vous avez acquitter vos droits d’entrée pour un parc, vous pourrez accéder gratuitement à d’autres dans la même journée. Parfait!
Car nous avions justement l’intention d’aller à la découverte du littoral..


Big Sur

Nous avons donc ensuite opté pour
l’Andrew Molera State Park, le plus grand parc naturel de Big Sur situé sur le littoral.
Nous y avons emprunté un sentier assez large et pittoresque, parsemé de fleurs sauvages et d’arbres sycomore, qui mène jusqu’à une plage de sable fin.. O-)

Parfaite pour une pause détente!

Bon, là encore, l’eau était trop froide pour une baignade mais j’ai tout de même été y trempé mes pieds ..l’appel de l’Océan était trop fort!

The second day, nous avons apporté une touche de visites culturelles à notre chapitre bouffée d’oxygène en pleine nature.

Première étape de la journée : Carmel.
Situé à seulement 4miles au sud de Monterey, cette petite ville aux allures de village suisse est un véritable repaire de millionnaire.


Clint Eastwood's city Hall

On y trouve pas mal de galeries d’art et de boutiques bien chic ..et vieillottes faut bien le dire.. mais elle n’en demeure pas moins très famous depuis que le grand Clint Eastwood en fut le maire de 1986 à 1988.
Voici d’ailleurs une photo de la mairie!

Dans cette ville, les néons, les panneaux publicitaires et les feux de signalisation sont interdits car jugés inesthétique, tout comme les boites aux lettres devant les maisons!
Autrefois, il y avait même un décret qui interdisait de manger une glace en pleine rue ..mais Mr Eastwood l’a supprimé.

Après une rapide visite -dont le point culminant fut la découverte de la mairie!-,

nous reprenons la voiture pour sortir de la ville et découvrir la Mission San Carlos Borromeo.

Il s’agit de l’une des 21 missions que des espagnols de l’ordre des franciscains fondèrent entre 1769 et 1823 en Californie, et, selon le Guide du Routard, c’est sûrement l’une des plus jolies.


Carmel Mission

Elle fut restaurée par Sir Harry Downie qui lui a consacré 50 ans de sa vie et le résultat est vraiment sublime!
Les jardins, la basilique, le cimetière, la cours intérieure, tout est admirablement bien entretenu.


Carmel Mission

Carmel Mission

Retour à la nature maintenant, avec, à 2 miles au sud de Carmel, la réserve naturelle de Point Lobos.
Dans ce parc, les routes étroites se terminent pas des petits sentiers pédestres qui longent la mer et permettent d’accéder à des promontoires dominant le Pacifique..


Point Lobos

Sévèrement protégé, la péninsule est l’un des derniers endroits sauvages de Californie.
On y trouve des bosquets de cyprès de Monterey, une espèce d’arbre rare, accrochés aux falaises, tordus par le vent et les embruns.

On peut y observer de nombreux oiseaux et animaux marins : loutres de mer et phoques sont presque toujours au rendez-vous, les premières barbotant dans les lits de kelp, les seconds se dorant au soleil.
A Sea Lion Point, sur les rochers, se rassemblent des otaries qui ont la particularité d’aboyer. Les premiers marins espagnols qui découvrirent la région trouvèrent une grande ressemblance entre ces « aboiements » et les hurlements des loups, et nommèrent l’endroit Puntas de los Lobos marinos [la pointe des loups marins].
D’où le nom Point Lobos.


Point Lobos

Point Lobos

Dernière anecdote, trouvé dans le Guide du Routard tjs, c’est dans le site sauvage de Point Lobos que Robert Louis Stevenson, établi à Monterey en 1879, aurait trouvé l’inspiration pour écrire son roman d’aventure L’Île aux Trésors.

Après toutes ces belles découvertes, retour à Monterey pour une dernière visite touristique dans son célèbre Aquarium.
Après avoir visité l’aquarium de la Nouvelles Orléans, j’avoue ne pas avoir été très motivée d’aller voir celui-ci.
Mais heureusement que mon cher copilote a été persuasif!


J'ai touché une raie !

L’aquarium de Monterey est vraiment grandiose!
C’est l’un des plus grands et des plus connus du monde avec ses milliers de mètres cubes d’eau de mer, directement pompée dans la baie, ses aquariums géants [qui permettent de reconstituer intégralement le milieu naturel de la baie, depuis les rivages jusqu’aux eaux profondes] et ses « ateliers » découvertes comme le bassin avec les raies..

Et toutes les espèces qui peuplent la baie y sont représentées : des poulpes géants, des nautiles, des tortues, des pingouins, des anémones colorées, des murènes, des étoiles de mer, des méduses, des bancs d’anchois argentés..
En tout, plus de 30 000 animaux peuplent l’aquarium!


Exotic fish

JellyFish - Méduses rouges


Voilà qui achève notre séjour à ♥ Monterey

Slideshows, image hosting gratuit make your own slideshow view all photos

Nous reprenions la route le lendemain en direction de San Simeon..
To be continued.. IcI!

2 Commentaires

  • Marlène
    10 années ago

    Ah c’est trop beau, ça me donne envie d’y retourner :tong:
    Jolies photos encore une fois, je suis fan de la mission (en général j’adore cette architecture old California hispanisante)…

  • Gweg
    10 années ago

    Super récit, super aventure…
    Je connaissais pas Monterey et ça a l’air super sympa…

    Trop fort ton blog Kriss.
    :clap: :clap: :clap: :clap:

  • 10 années ago

    Merci bp vous deux! LOL

Laisser un commentaire

Sur le même thème