Voici maintenant une semaine que je suis rentrée en France et 6 jours que j’ai retrouvé mon petit chez moi parisien.

Et, comme promis, voici un petit aperçu de ce qui m’a surpris, gênée ou émerveillée jusqu’à présent.

Commençons par le premier jour.
Bon je vous passe les détails des retrouvailles chaleureuses avec la famille ..avec chouquettes et macarons LaDurée en guise de bienvenue -merci encore!-.. pour vous parler de ce qui m’a marqué en premier lieu.

Et là c’est tout bête mais, en sortant de l’aéroport, mon premier contact avec la France a été la Route!
C’est donc tout d’abord les panneaux de signalisation qui m’ont gentiment fait comprendre que j’étais de retour.

Vous savez, ces gros panneaux bleus foncés qui décrivent les axes autoroutiers, eh bien au Québec ils étaient verts.
Ça peut paraitre idiot mais ces signaux je les ai trouvés très « mignons » ..les voitures aussi d’ailleurs que je trouve beaucoup plus belles et entretenues que leurs cousines montréalaises!
[Sûrement parce qu’elles n’ont pas à subir ça, elles !]

Et ça a été comme cela les 2/3 premiers jours : je trouvais tout charmant et je regardais tous les petits détails de la vie quotidienne, si anodins en temps normal, d’une manière enjouée et surprise comme si je me trouvais dans un pays étranger.

J’en ai d’ailleurs profité au maximum et j’essaie encore aujourd’hui de garder cette bonne humeur et cette fraicheur dans mes yeux.
J’adore avoir ce regard de touriste en vacances.
En même temps, quand on y est, en « vacances », c’est assez facile vous m’direz!

En tout cas, jusqu’à présent j’y arrive!
Je trouve les gens tout aussi courtois que là bas, même s’ils sont plus speed et plus énergiques, ils restent polis et ont tout de même le sourire ..en général en tout cas! ;-)
Et je n’ai pas du tout été frappée par les merdes de chiens sur les trottoirs ..ou la puanteur dans le métro (par contre ya pas mal de moustiques!)

Alors c’est peut-être parce qu’à distance, depuis Montréal, je m’étais préparée « au pire » en me faisant une image très sombre de Paris et des parisiens.
(Je ne voulais pas devenir une expatriée qui enjolive trop son pays d’origine et qui rentre avec des œillères malgré les avertissements de ses proches et amis.)

Ou peut-être aussi parce que je n’ai pas encore repris une activité professionnelle et que jusqu’à présent je n’ai pas eu à subir les transports en commun aux heures de pointe ou les journées harassantes au bureau qui finissent bien après 17h!

I’ll see if I can keep this positive point of view!
En tout cas, moi, en attendant, je jubile : Paris est une ville tellllllement BELLE!


Bd des italiens

Hotel du Louvre

Tour Eiffel

Tour Eiffel by Night

À Paris, ce qui m’a pas mal frappé aussi ce sont les amoureux qui se bécotent sur les banc publics -bancs publics, bancs publics .. - et ailleurs : dans le métro, dans la rue, dans les boutiques..
À Montréal, les couples sont beaucoup plus pudiques et bizarrement je m’y étais habituée sans m’en rendre compte!

Encore une fois, c’est vraiment drôle de redécouvrir la ville avec des yeux de touristes étrangers.
C’est troublant même parce qu’à la fois je retrouve certains détails, certains automatismes de ma vie parisienne « d’avant » (le changement à telle station se fait en tête, le meilleur boulanger du quartier se trouve à cet angle..) mais je me retrouve aussi complètement désorientée face à des situations ou des procédures nouvelles.

Le tutoiement systématique lorsqu’on s’adresse à un serveur, un vendeur ou un inconnu dans la rue est à prohiber ici.
Et c’est dur au début de le réprimer le « excuse-moi » qui se présente systématiquement sur le bout de la langue lorsqu’on a besoin de s’adresser à quelqu’un!
C’est une méchante habitude qui pourrait me jouer des tours ici!

Service inclus

Par contre oublier le fastidieux calcul des taxes et des tips lors d’un achat ou d’un diner au restaurant, ça c’est vraiment plaisant!

Et c’est tellement nouveau que c’est tout juste si partir sans laisser de pourboire ne me donne pas l’impression d’escroquer le serveur!

Côté nourriture, ça a été l’explosion de nouvelles saveurs ces derniers jours. (Quoi j’en fais trop?)
Les ptits plats préparés par la famille, ceux dégustés dans les brasseries typiquement parisienne..
Sans parler des (re)trouvailles avec différents mets très courants pour vous mais si peu ordinaire pour moi pauvre consommatrice de produits nord-américains!

Je me suis ainsi véritablement délecter devant les rayons de yaourts (si fournis ici!), les fromages (si peu chers), les rayons de charcuteries-traiteurs (avec tous ces bons petits plats préparés), les quiches, les cordons-bleus (j’avais presque oublié leur existence!), les Knackis, les curly, les PtitsDej’, les carpaccio de bœuf tout prêt.. et j’en passe!

Vivement que je reprenne le sport parce que cela devient dangereux!

Pour finir, la grande surprise a été le retour dans notre studio.
Là encore, je m’étais préparée à retrouver un minuscule appartement sombre et froid car je savais qu’en quittant notre appartement spacieux de Montréal le retour dans le 25m² serait dur.

Eh bien pour le moment, c’est sûr ça calme mais les conditions sont beaucoup plus agréable que prévue puisque nous avons eu la merveilleuse surprise de découvrir un studio, petit certes, mais totalement transformé, redécoré et réagencé de manière plus chaleureuse et plus fonctionnelle.

On est vraiment chanceux!