Au risque de passer pour la maudite française de base,
en rentrant en France, j’avoue que je m’attendais à ce que mes oreilles entendent enfin de douces phrases bien limpides sans faute ni bavure.

Eh bien non.
Pas plus tard qu’hier, j’ai bien dû me rendre à l’évidence : même ici la langue de Molière se trouve houspillée!



Oh bien sûr j’avais déjà pas mal entendu cet accent qui a bercé ma jeunesse et qui a malheureusement tendance à s’accrocher aux lèvres de beaucoup de jeunes frenchies ..même après 30ans.
Mais bon jusque là cela me faisait plutôt sourire.

Ce qui m’a achevé c’est ce tube qui passe en boucle sur les chaines musicales :

 

 

 

Sheryfa est la gagnante de PopStars 2007 apparemment.
Et si vous êtes en France, vous n’avez pas pu passer à côté.

Je la trouve vraiment jolie cette chanson, d’ailleurs sa mélodie me trotte dans la tête depuis quelques jours maintenant.

Le seul problème c’est que je me suis mise tout bonnement à l’écouter plus attentivement. Et là, horreur, enfer et consternation!

Point de trace de cet accent dont je parle plus haut, mais pire :
sans qu’on s’y attende de « l’argot français contemporain » s’est glissé dans les paroles de cette chanson :

  • Même si j’ai cramé que souvent il mentait
    Il se perdait dans ce qu’il me racontait [À la minute 2:00]
  • Dans sa caisse, j’ai trouvé des jouets
    j’ai griller que son ex continuait de l’appeler [2:20]
  • Je l’ai suivi chez lui bête de jardin et chien de compagnie
    Putain de maison, on s’imagine tout de suite
    La vie de famille [2:55]

Franchement, était-ce vraiment nécessaire de caser ces mots là ?
Pour moi, cela sonne complètement faux.
On dirait un DéfiMot mal réalisé et mis en place uniquement pour s’assurer du succès auprès des ados!

Scrumgbl..

Heureusement, que d’autres n’utilisent pas ce subterfuge pour créer de belle toune!
Ça rassure !

 

 

..m’enfin c’est sûr que c’est peut être tout simplement pas le même public qui est visé!
Aïe et si l’autre me gêne c’est sans doute parce que je suis trop vieille pour l’apprécier.. pfff!