Nomiya, c’est le restaurant-concept qui a pris place sur le toit du Palais de Tokyo pendant 1 an, du 1er juillet 2009 au 01 juillet 2010.


NomiyaParis1

Photo Fubiz


Sa structure en verre et en acier est l’œuvre de Laurent Grasso.

A l’intérieur, l’espace est très épuré, très moderne et s’inspire des minuscules bar japonais : on y trouve un petit espace lounge avec des canapés blancs suivit d’une cuisine ouverte sur l’unique table du restaurant (qui ne peut accueillir que 12 personnes au maximum).


NomiyaParis2

Photo Fubiz


Pour susciter encore plus l’envie, les réservations sont ouvertes au jour le jour : aujourd’hui, par exemple, vous pourrez réserver pour le 16 décembre, pas plus tard.
Et il n’est pas possible de réserver la table en entier, c’est 2 places maximum par réservation.

Alors quand j’ai reçu l’invitation de l’agence Euro RSCG C&O pour y déjeuner début octobre, vous imaginez bien que je n’ai pas hésité longtemps!



Et même si le jour J il faisait un peu gris, je peux vous dire que j’en ai pris plein les yeux!


Nomiya

Palais de Tokyo vu du ciel
Tour Eiffel


C’est pour présenter sa première participation à la Nuit Blanche -dont je vous avais d’ailleurs parlé ici- que l’enseigne Monop’ avait invité quelques blogueurs dans cet endroit improbable.

Et c’est donc autour d’un repas préparé par « l’artiste culinaire » Gilles Stassart que nous avions découvert leur projet.


Cuisine du Nomiya
Tablée au Nomiya


Gilles Stassart est le directeur culinaire du projet Nomiya.
Son équipe et lui imaginent chaque jour un menu différent, en déclinant des recettes basiques tels que le parmentier préparé avec des prunes ou l’île flottante avec des petits pois ou des asperges.

Ce jour là, les plats étaient composés d’ingrédients « anciens » telle que la betterave, le topinambour ou la badiane.


Entrée betterave & foie gras

Plat principal - volaille farcie reconstituée
Plat principal - volaille farcie reconstituée


Pour être honnête, mes papilles n’ont pas été spécialement charmées par ces ingrédients « inhabituels ». Mais je suppose que c’est un peu comme le vin, ce sont des saveurs que l’on apprend à apprécier avec le temps.

En tout cas, pour ce qui est du cadre et de la vue sur la tour Eiffel et les toits de Paris, là je n’ai eu aucun problème à les savourer avec grand plaisir tout au long du repas.
L’expérience était très agréable!

Dommage qu’il ne soit pas possible de réserver la table entière pour en profiter entre amis!


Effet Tour Eiffel

Nomiya
13 avenue Président Wilson, Paris 16ème
Déjeuners (60€/pers), dîners (80€/pers)
[Réservation et détails sur le site ArtHome Electrolux]


A savoir :
En plus des déjeuners et diners, l’équipe de Gilles Stassart propose des visites gratuites et des ateliers culinaires [20euros, pour enfants et pour adultes] qui vous permettront de découvrir les coulisses d’ArtHome et d’apprendre, réaliser et savourer quelques unes des recettes servies au Nomiya.

Pour réserver ces deux activités, même principe, il faut se connecter au site et réserver un mois à l’avance.

Et n’hésitez pas à suivre ArtHome sur Twitter, des annonces de places qui se libèrent à la dernière minute y sont régulièrement postées.